La franc-maçonnerie et l'outil - livret 31

Le franc-maçon, comme son nom l'indique, est maçon, il construit. Il construit un temple, et pour cela il utilise des outils variés. Pour tracer les plans de l'œuvre, il se sert de la règle, de l'équerre et du compas qui, entrecroisés,
Lire plus...
Le franc-maçon, comme son nom l'indique, est maçon, il construit. Il construit un temple, et pour cela il utilise des outils variés. Pour tracer les plans de l'œuvre, il se sert de la règle, de l'équerre et du compas qui, entrecroisés, symbolisent la Franc-maçonnerie. Pour reporter le plan sur le sol grandeur nature, il a recours à un cordeau ou à une corde à douze nœuds. Pour tailler les pierres, il utilise ciseaux et maillets. Pour assembler les pierres avec du ciment, il prend une truelle. Pour élever l'édifice, il se saisit d'un niveau et d'un fil à plomb. Mais ce temple qu'il construit est aussi, à un autre niveau, à la fois lui-même et la collectivité humaine, d'abord celle des frères de sa loge et de tous les maçons, et dans l'idéal celle de tous les êtres. Il commence pour cela par tailler sa pierre, c'est-à-dire lui-même, en utilisant ciseau et maillet. Le maillet symbolise l'énergie qu'il va mettre en œuvre pour évoluer et le ciseau, l'application du tranchant de son intelligence à sa réflexion. Il n'oubliera pas la truelle (même si cet outil n'apparaît pas dans son rite) pour appliquer le ciment de la fraternité entre toutes les pierres, entre tous les hommes.
Le franc-maçon, comme son nom l'indique, est maçon, il construit. Il construit un temple, et pour cela il utilise des outils variés. Pour tracer les plans de l'œuvre, il se sert de la règle, de l'équerre et du compas qui, entrecroisés, symbolisent la Franc-maçonnerie. Pour reporter le plan sur le sol grandeur nature, il a recours à un cordeau ou à une corde à douze nœuds. Pour tailler les pierres, il utilise ciseaux et maillets. Pour assembler les pierres avec du ciment, il prend une truelle. Pour élever l'édifice, il se saisit d'un niveau et d'un fil à plomb. Mais ce temple qu'il construit est aussi, à un autre niveau, à la fois lui-même et la collectivité humaine, d'abord celle des frères de sa loge et de tous les maçons, et dans l'idéal celle de tous les êtres. Il commence pour cela par tailler sa pierre, c'est-à-dire lui-même, en utilisant ciseau et maillet. Le maillet symbolise l'énergie qu'il va mettre en œuvre pour évoluer et le ciseau, l'application du tranchant de son intelligence à sa réflexion. Il n'oubliera pas la truelle (même si cet outil n'apparaît pas dans son rite) pour appliquer le ciment de la fraternité entre toutes les pierres, entre tous les hommes.
6,10 €

En stock

OU

ÉDITION  : Oxus / RÉFÉRENCE  : 56645 / ISBN  :  9782848981918 / FORMAT : 15.0 x 21.0 cm / NOMBRE DE PAGES  :  64 / DATE DE PARUTION  :  13-01-2016